Si vous avez déjà commencé à fournir vos services à une entreprise ou à un employeur, vous attendez sûrement de signer le contrat de travail.

Car ce document est la preuve de la relation de travail que vous avez entre employé et employeur.

Mais souvent, par ignorance, les salariés signent le contrat de travail sans vérifier qu’il est conforme à tout ce qui est stipulé par la loi et lorsque des désaccords surviennent, ce document peut jouer contre eux.

Pour cette raison, il est important que vous connaissiez les éléments de base de votre contrat de travail. Voici un tutoriel qui vous montre ces composants indispensables.

Le lieu et la date du contrat

Au début du document, le lieu et la date de signature du contrat apparaîtront.

Cette date sert à vérifier que les délais fixés par la loi pour la signature du contrat écrit ont été respectés. Cela fait référence à ce qui a été expliqué concernant les délais de 15 jours ou de 5 jours, selon le type de contrat que nous avons déjà indiqué, dans lequel l’employeur est tenu de présenter le document par écrit pour signature.

Les Données de l’employé et de l’entrepreneur et la Date de début des travaux

Le nom ou la raison sociale du cocontractant doit figurer ici.

A lire aussi  Le Dol en droit des contrats : Comprendre et prévenir les risques

En plus de ça, la nationalité du travailleur, sa date de naissance, son numéro RUT et la date à laquelle il a commencé à travailler doivent aussi faire mention.

En effet, ces données sont importantes pour vérifier que le travailleur n’est pas mineur et quel âge il a, afin de bénéficier des avantages établis par la loi à cet égard.

De plus, la nationalité est importante, car selon la loi, 85% des travailleurs d’une entreprise doivent être chiliens et 15% peuvent être étrangers.

Les Fonctions et Responsabilités du travailleur

Comme son nom l’indique, cette section énumère les fonctions et les services que le travailleur fournira à l’entrepreneur.

Une description détaillée n’est pas requise, mais un énoncé clair des tâches et des fonctions à accomplir est requis. Pourquoi ? C’est parce que l’employé peut refuser d’exercer des fonctions autres que celles stipulées dans le contrat.

La Rémunération pour services rendus

Le contrat doit établir le montant à facturer ou le salaire, la manière dont le service sera payé et les délais de paiement de la rémunération.

Ce montant ne peut pas être inférieur au salaire minimum établi par la loi et ne peut pas passer plus d’un mois dans les périodes de paiement. C’est-à-dire qu’ils peuvent vous payer au maximum hebdomadaire, bimensuel ou mensuel. Plus que cette période n’est pas légale.

La durée du Contrat et celle de la journée de travail

La durée du contrat peut être à durée déterminée, lorsque le contrat comporte une date de début et de fin des travaux.

A lire aussi  La modification du contrat de travail : enjeux et procédures

La durée indéterminée, comme son nom l’indique, n’a pas de date de début et le contrat peut être résilié pour n’importe quelle raison, notamment démission, licence ou tout autre motif. Et aussi par tâche ou travail, dont la durée dépend du temps que met le travailleur à exécuter les tâches assignées pour lesquelles il a été embauché.

D’autre part, l’horaire de travail que ce dernier effectuera doit également être reflété et cela ne peut pas dépasser les heures quotidiennes et hebdomadaires actuellement prévues par la loi.

Si le travail s’effectue en équipe, cela sera prévu dans le règlement intérieur de l’entreprise, mais il devra être précisé dans le contrat que l’horaire de travail est en équipe.

Maintenant que vous avez en main les différents composants d’un contrat de travail, vous pouvez signer sans crainte avec votre employeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *