Être chauffeur VTC quand on est étranger en France peut vite devenir compliqué, notamment au niveau administratif. Entre les démarches pour obtenir les autorisations nécessaires et faire respecter ses droits, il est parfois indispensable de faire appel à un professionnel du droit.

Ici, nous allons donc voir pourquoi et comment un avocat spécialisé en droit des étrangers peut vous aider à exercer sereinement votre métier de VTC.

Obtenir les autorisations adéquates pour exercer

Lorsqu’on est ressortissant étranger, il est obligatoire d’obtenir certaines autorisations avant de pouvoir exercer en tant que chauffeur VTC en France. Outre le permis de conduire français, il faut déposer une demande de carte professionnelle de conducteur auprès des services préfectoraux. Or, ce processus peut vite devenir complexe et semé d’embûches administratives.

Un avocat spécialisé en droit des étrangers peut vous accompagner pour constituer votre dossier et maximiser vos chances d’obtenir ces fameuses autorisations. Il connaît parfaitement les rouages administratifs ainsi que les justificatifs à fournir.

D’ailleurs, intervenant au Barreau de Paris, Maître LAURENT vous accompagne en droit des étrangers. Servez-vous donc de son expertise.

Faire valoir vos droits en cas de contrôle ou de litige

Malheureusement, il n’est pas rare que des chauffeurs VTC étrangers fassent l’objet de contrôles abusifs ou se retrouvent impliqués dans des litiges avec des clients ou des plateformes de mise en relation. L’exemple de l’altercation entre Ruby Nikara et son chauffeur VTC est très parlant !

A lire aussi  Les bénéfices de l'utilisation d'un avocat-conseil pour votre entreprise

Bénéficier des conseils et de l’assistance d’un avocat peut alors vous aider à mieux réagir face à ces situations stressantes. Il saura défendre votre cause et vos droits auprès des autorités compétentes.

Comprendre le fonctionnement des assurances

Le secteur des VTC étant très réglementé, il est indispensable de bien comprendre le fonctionnement des assurances obligatoires. Que vous soyez auto-entrepreneur ou affilié à une société de mise en relation, votre protection juridique en tant que chauffeur doit être optimale.

Un avocat habitué aux problématiques rencontrées par les VTC étrangers saura vous expliquer quels types d’assurance souscrire et quelles sont les garanties auxquelles vous avez droit. Son accompagnement sur ces aspects complexes peut s’avérer très utile pour exercer votre activité l’esprit serein.

Optimiser votre statut et votre fiscalité

Entre le statut d’auto-entrepreneur, de micro-entreprise ou de salarié d’une société tierce, il n’est pas toujours évident de sélectionner le statut juridique et fiscal le plus avantageux quand on est VTC étranger.

Les conseils éclairés d’un avocat fiscaliste vous permettront de mieux appréhender les différentes options qui s’offrent à vous, avec leurs avantages et inconvénients respectifs. Son expertise comptable et fiscale pointue vous aidera à faire les bons choix pour optimiser votre activité.

Vous constituer un réseau de professionnels fiables

Quand on commence son activité de VTC, il est essentiel de s’entourer de professionnels de confiance comme un comptable, un garagiste ou un assureur. Or, en tant qu’étranger, il n’est pas toujours évident de savoir vers qui se tourner, d’autant que certains sont malheureusement peu scrupuleux.

A lire aussi  Quelle est la différence entre un avocat et un avocat-conseil?

Un bon avocat spécialisé possède un large réseau de contacts qualifiés à même de vous accompagner avec sérieux dans votre projet. Il saura vous orienter vers les interlocuteurs idoines pour chaque aspect de votre activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *